Archives de Tag: parents

L’image de l’apprentissage est globalement très positive auprès des jeunes comme des parents

Par défaut

Sondage IFOP juin 2013 : Etude d’image et attentes à l’égard de l’apprentissage

A l’occasion de la semaine de l’apprentissage, l’étude Ifop – CCI de France – RMC montre que l’image de l’apprentissage est globalement très positive auprès des jeunes comme des parents, qui lui reconnaissent avant tout sa capacité à former des personnes rapidement opérationnelles une fois embauchées. Et parmi les atouts reconnus à l’apprentissage, la nature des compétences acquises apparaît comme un argument particulièrement porteur, suivi, pour les jeunes, de la rémunération offerte pendant la formation et, pour les parents, de l’aspect concret de la formation. Par ailleurs, les diplômes obtenus via une telle formation sont majoritairement considérés comme ayant autant de valeur que ceux d’un cursus général, bien que les jeunes se montrent légèrement moins positifs que leurs parents à cet égard. Au final, une courte majorité des jeunes se disent intéressés par une telle formation, avec un élan un peu plus fort de la part des plus âgés (23-25 ans). Auprès des parents, si ce type de formation est unanimement accepté, seuls environ un tiers d’entre eux encourageraient spontanément leurs enfants à suivre une telle voie. Corolaire de ces constats, le niveau d’information à l’égard de l’apprentissage s’inscrit comme un levier essentiel de l’attrait pour la formation, d’autant que certains préjugés persistent, notamment chez les jeunes âgés de 15 à 17 ans, comme l’inadéquation de certains métiers à l’apprentissage ou l’idée que le recours à ce cursus professionnalisant est réservé aux jeunes en échec scolaire. On note ainsi que la valeur accordée au diplôme est plus importante lorsque la personne (jeune ou parent) est bien informée. Autre exemple, l’étude souligne que plus les jeunes sont sensibilisés à cette option éducative et plus ils témoignent d’un attrait pour celle-ci.

Pour accéder aux résultats du sondage…

Publicités

L’alternance, c’est aussi l’occasion de renouer avec les parents d’élèves

Par défaut

« Ajoutons que le projet d’alternance c’est aussi l’occasion de renouer avec les parents d’élèves, sur d’autres bases toutefois que celles constituées par le bulletin scolaire et le carnet de liaison et leurs cortèges d’annonces catastrophiques qui renvoient également aux parents de l’estime de soi dégradée. L’alternance introduit un nouvel objet pour reconstruire le lien entre la famille, le collège et l’élève. Le parcours en alternance est un nouveau départ, difficile. L’élève doit être accompagné en cohérence par ses parents, ses enseignants, l’entreprise. »
 Benoît Touzet, Ce que pourrait être une vraie pédagogie de l’alternance, CRAP Cahiers pédagogiques, n°423, avril 2004

S’appuyer sur son réseau de relations

Par défaut

L’enquête de la DARES (novembre 2010) dont on a parlé dans l’article précédent est une mine de renseignements.

Plus d’un apprenti sur trois sorti du système scolaire en 2004 déclare s’être appuyé sur son réseau de relations, parents ou ami pour trouver son entreprise d’accueil.

Seuls 11% des apprentis sortis en 2004 disent avoir trouvé leur entreprise d’accueil via leur CFA !

Donc un conseil pour toute formation alternée : parents mobilisez-vous ! Ca vaut le coup !

Les 10 commandements de l’alternance

Par défaut

Conseils à destination des parents

1. Mobilisez-vous, avec l’aide de l’établissement de formation, pour trouver un lieu de stage. Il est important, dès le début, que vous puissiez vous impliquer dans la formation de votre enfant. La recherche d’un lieu de stage vous y aidera.

2. Établissez un bon contact avec le maître de stage, le maître d’apprentissage ou le tuteur.

3. Étudiez, avec votre enfant, les questions matérielles qui peuvent se poser, comme le transport, le repas de midi… Surtout s’il s’agit d’un premier stage, votre jeune aura besoin d’être rassuré.

4. N’hésitez pas à le conseiller sur les comportements qu’il doit adopter (vêtements, politesse avec les adultes).

5. Intéressez-vous à son travail. Que fait-il ? Comment fonctionne l’entreprise ? Qui est son tuteur ? Quelles relations a-t-il avec les autres personnes de l’entreprise ?

6. Prenez régulièrement connaissance du carnet de liaison où sont notées les activités réalisées en centre de formation et les activités en entreprise. Signez-le, et si vous le souhaitez, écrivez également vos remarques. Faites-en un outil inter-actif entre le centre de formation, le maître de stage ou d’apprentissage et vous.

7. N’hésitez pas à solliciter une discussion avec le directeur, les formateurs ou le maître de stage si vous avez une question à traiter, qu’il s’agisse d’un problème en stage ou d’un problème lié à la scolarité.

8. Suivez, si possible, les travaux scolaires que votre enfant doit réaliser durant sa période de stage (Plan d’étude, enquête…).

9. Veillez à ses temps de sommeil. Une journée de stage est fatigante. Il ne s’agit pas de veiller très tard le soir pour recommencer le lendemain une nouvelle journée de travail.

10. Enfin, prenez conscience que dans les formations par alternance, la formation en entreprise et la formation en centre forment un tout. S’il y a bien une rupture au niveau des rythmes, des horaires, de l’activité, il n’y a pas de rupture au niveau pédagogique.