Archives de Tag: Nadine Morano

La formation par alternance : une révolution culturelle ?

Par défaut

Lu dans le Pays.fr (article du 8 décembre 2011) suite à une visite de Nadine Morano dans un CFA en Franche-Comté hier : la ministre de la formation professionnelle et de l’apprentissage voit dans la formation en alternance un « Meccano pour permettre à chaque jeune d’arriver à un diplôme, un métier, un revenu. Le premier déclic est de changer les mentalités. Il faut mener une révolution culturelle s’agissant de la formation ».

Publicités

L’alternance à l’échelle européenne

Par défaut

Au cours de la première réunion ministérielle de la Présidence polonaise de l’Union européenne qui portait sur l’efficacité des politiques de l’emploi, à Sopot en Pologne, Nadine Morano, ministre de l’apprentissage, a proposé à son homologue allemand des coopérations entre les deux pays afin de devenir des moteurs dans la mise en œuvre d’un plan européen en faveur de l’alternance.

Source : site du ministère du Travail

Pourquoi pas ? Un plan Marshall sur la formation en alternance au niveau européen au profit des jeunes, ça aurait de la gueule !

Ce blog est prêt, si nécessaire, à devenir européen…

4% d’apprentis dans les entreprises ?

Par défaut

Dans un entretien aux Echos de ce vendredi 14 janvier, Nadine Morano, ministre de l’Apprentissage, annonce qu’elle proposera aux partenaires sociaux de  relever le quota obligatoire de jeunes en alternance de 3 % à 4 % et de moduler la taxe d’apprentissage pour tenir compte des efforts accomplis par les entreprises.

Le cabinet de Nadine Morano

Par défaut

La composition du cabinet de Nadine Morano est publiée sur le site du ministère du travail (en date du 6 décembre 2010).

Directrice de cabinet : Anne-Sophie Grouchka-Souhaité, 29 ans, Normale Sup, Essec et DEA d’Allemand, était directrice adjointe du précédent cabinet de Mme Morano à la famille.

Directeur adjoint de Cabinet : Julien Veyrier, diplômé de Sciences po Paris et de l’ENS, a travaillé aux ministères du travail et de l’industrie.

Conseiller spécial : François Chieze, ancien directeur de cabinet de Mme Morano à la famille.

Conseillère auprès de la ministre, Communication : Aurélie Motta-Rivey , diplômée de Sciences-Po Paris, titulaire d’un DESS de communication politique et sociale, était déjà conseillère technique chargée de la presse et de la communication au cabinet de Mme Morano à la famille.

Chef de cabinet : Guillaume Queyron, 44 ans, ancien chef de cabinet de Fadela Amara puis de Christian Estrosi.

Chef de cabinet adjoint, Conseiller parlementaire : Franck Staub, diplômé d’HEC et de Paris 2, est passé par le ministère de l’industrie avant de rejoindre Mme Morano à la famille.

Chef du Pôle Apprentissage et Alternance, Conseillère : Camille Canuet, était conseillère-responsable du pôle handicap au secrétariat d’Etat chargé de la famille et de la solidarité. Auparavant elle était conseillère technique au cabinet de Xavier Berttrand, Ministre de la Santé et des Solidarités.

Conseillère relations avec le monde socio-professionnel : Laure Lazard Holly, a été conseiller technique Commerce auprès d’Hervé Novelli secrétaire d’ Etat chargé du commerce, de l’artisanat des petites et moyennes entreprises du tourisme et des services. Avant ce poste elle a été la secrétaire générale du Conseil du commerce de France et la déléguée générale de la Fédération de l’équipement de bureau.

Chef du Pôle Formation professionnelle : Véronique Deprez-Boudier, administratrice civile au ministère de l’économie.

Conseillère technique accompagnement mutations et transitions professionnelles : Odile Marchal était auparavant conseillère technique en charge de l’emploi des jeunes et de l’insertion dans le cabinet du Ministre de la Jeunesse Marc-Philippe Daubresse.

Investissements sur l’alternance

Par défaut

Fin novembre, le ministre du Travail, Xavier Bertrand, et la ministre de l’Apprentissage et de la Formation professionnelle, Nadine Morano, ont lancé un appel à projets d’investissements dans la formation en alternance.
Cet appel à projets concerne deux types d’actions dotées chacune de 250 millions d’euros :
– moderniser l’appareil de formation en alternance (création, extension ou adaptation des centres de formation accueillant des jeunes en alternance),
– développer des solutions d’hébergement pour les jeunes suivant une formation en alternance(en contrat d’apprentissage, en contrat de professionnalisation, sous un statut formation scolaire par alternance).