Archives de Tag: François Hollande

Discours du Président de la République à l’occasion de l’Olympiade des métiers

Par défaut

Dans un discours ce jour 13 octobre 2015, le président François Hollande a reçu et félicité les participants et lauréats des 43èmes Olympiades des métiers. Il a rappelé que l’objectif est d’arriver à 500 000 apprentis à la fin du quinquennat.

http://www.elysee.fr/videos/new-video-10/

 

Publicités

Le Chef de l’Etat annonce des mesures en faveur de l’apprentissage

Par défaut

François Hollande a annoncé dimanche 19 avril sur Canal + des « avantages » pour les petites entreprises qui prendront des « apprentis mineurs« . celles-ci ne « paieront plus rien » sur ces emplois, à compter de la rentrée 2015.

« Nous allons lancer une opération pour soutenir l’apprentissage« , a précisé le chef de l’Etat, lors de l’émission télévisée Le Supplément de Canal+.

« Il y aura des avantages pour tous les employeurs, dans les toutes petites entreprises qui prennent un apprenti mineur, les plus jeunes, ceux qui peuvent être en décrochage scolaire« , a-t-il déclaré.

« Les employeurs qui font un travail formidable d’insertion, ils ne paieront plus rien sur l’emploi d’un apprenti« , a indiqué M. Hollande, et ce « à partir de la prochaine rentrée scolaire« , a-t-il précisé.

Clôture des assises de l’apprentissage par le Président de la République

Par défaut

Les Assises de l’apprentissage réunissaient, ce vendredi 19 septembre, des représentants de tous les acteurs mobilisés sur le sujet. Le président de la République, François Hollande, a clos les débats de la journée.

Voir les 20 minutes d’intervention sur :
http://www.elysee.fr/video/x2694af

 

L’apprentissage s’invite à l’Elysée

Par défaut

Annoncé lors de la conférence sociale de juillet dernier, « les Assises de l’apprentissage » consacrées à la relance de l’apprentissage et présidées par François Hollande se tiendront ce vendredi 19 septembre à partir de 14h à l’Élysée.

Lever tous les obstacles de l’apprentissage

Par défaut

Lu sur le site de L’Express… Allocution du Président de la République, 14 juillet 2014

« A la rentrée il y aura une rencontre – je la présiderai moi-même – pour lever tous les obstacles par rapport à l’apprentissage« , a-t-il dit.

« Ce que peut faire l’enseignement public de plus, ce que peut faire l’Etat – il y a 700 apprentis seulement dans la fonction publique d’Etat-, ce que peuvent faire les entreprises en plus, on va tous s’y mettre », a-t-il ajouté, réitérant l’objectif de « 500.000 apprentis d’ici 2017 ».

Quelque 200 millions d’euros supplémentaires vont être dégagés pour relancer l’apprentissage.

La rencontre prévue en septembre entre Etat et partenaires sociaux avait été annoncée lors de la conférence sociale début juillet.

En savoir plus sur :

http://lentreprise.lexpress.fr/actualites/1/actualites/hollande-va-presider-a-la-rentree-la-rencontre-sur-l-apprentissage_1559294.html#bLE92VX07mRCCwMm.99

Lever tous les blocages pour que l’alternance et l’apprentissage deviennent un grand programme national pour notre pays

Par défaut

Grande conférence sociale pour l’emploi au Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE)

07 Juillet 2014, Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE), France

Extraits du Discours du Président de la République
« (…) Et il y a enfin le sujet de l’apprentissage, l’apprentissage, que de fois a-t-on insisté sur son rôle, son utilité ! Et pourtant que de fois a-t-on fait le constat que les objectifs les plus ambitieux n’étaient pas atteints ! Alors rappelons des évidences, l’apprentissage c’est une voie d’excellence si l’on en juge par les résultats. C’est une voie diversifiée si l’on regarde toutes les solutions qui sont proposées à différents niveaux de qualification. L’apprentissage ce n’est pas simplement les Centres de formation des apprentis, l’apprentissage peut se trouver également dans le système d’enseignement public et dans l’université. Alors pourquoi n’atteignons-nous pas les résultats espérés ? D’abord parce qu’il y a des réticences, on les connait, il y a aussi des blocages et puis des freins financiers.

La réglementation est trop instable, la liste des métiers trop limitée et les charges sont considérées comme trop lourdes pour les employeurs.

Sans compter la taxe d’apprentissage et son instabilité, alors il faut sortir du constat avec un seul objectif, former 500 000 apprentis chaque année, comment faire ?

Il a été proposé, et j’ai retenu cette requête, qu’il y ait une rencontre entre les partenaires sociaux et l’État dès le mois de septembre sur cette question de l’apprentissage. Je pense qu’elle doit être au plus haut niveau, je proposerais donc aux partenaires sociaux et aux acteurs, notamment les régions, les chambres des métiers, l’ensemble des parties-prenantes une réunion à la rentrée quel est l’objectif ? Je vous l’ai dit 500 000 apprentis.

Qu’est-ce que nous pouvons faire ? Évaluer d’abord, faire le constat ce qui marche, ce qui ne marche pas.

Pourquoi le statut des jeunes en apprentissage n’est pas plus clair ? Pourquoi le système n’est pas plus simple pour les entreprises ? Pourquoi le vivier des employeurs et des métiers ouverts est aussi étroit ? Pourquoi ne fait-on pas l’élargissement à d’autres acteurs que les acteurs privés ? Pourquoi n’y a-t-il pas dans le système de l’enseignement public d’avantage de jeunes en apprentissage que 40 000 lycéens ont doit faire davantage, peut-être même 60 000, 70 000, d’ici 2017 Pourquoi dans les collectivités locales et dans les administrations d’État nous sommes à ces chiffres dérisoires en termes d’accueil des apprentis ? Pour l’État 700 apprentis par an, je dis bien 700, or dans les administrations d’État, il y a toutes les capacités pour accueillir, pour former à beaucoup de métiers, d’accompagner par le tutorat, beaucoup plus de jeunes. Alors fixons un objectif, dix mille apprentis pour être accueillis à la rentrée 2016 pour l’État.

Mais avant de donner ces chiffres, faisons cette réunion qui doit déboucher sur la levée de tous les blocages, de tous les obstacles et la mise en œuvre de tous les moyens pour que l’alternance et l’apprentissage deviennent un grand programme national pour notre pays. » (…)

Président de la République et CFA, formation par alternance dans une MFR et apprentissage au menu du JT de 13h de France 2

Par défaut

Au 13h de France 2 aujourd’hui 6 mai 2014, un long sujet traitant à la fois de :

– la visite du Président de la République dans un CFA,

– la présentation d’une formation par alternance en maraîchage dans une MFR,

– des chiffres sur l’apprentissage.

Note : Le reportage est compris entre la 7e minute et la 14e minute du JT.

Pour accéder à la vidéo du JT