Archives de Tag: enseignant

Relations avec les entreprises : comment mobiliser les enseignants

Par défaut

Un article de Jean Chabod-Serieis du 6 janvier sur le site de l’étudiant.

« Ils sont souvent les mieux placés pour faire le lien entre étudiants et futurs recruteurs. Cependant, un certain nombre d’enseignants – notamment à l’université – rechigneraient encore à « faire entrer le loup » dans leurs formations. Des initiatives peuvent pourtant faciliter le dialogue… »

Pour lire la suite de l’article…

Mettre l’alternance au coeur de la formation des enseignants

Par défaut

« Assurer la simultanéité de la formation académique et professionnelle, dès la licence. Mettre le principe de l’alternance au coeur de la formation des personnels. »
Page 47, Refondons l’École de la République, le rapport de la concertation

Formation des enseignants : deux directeurs d’IUFM proposent de créer des masters «en apprentissage»

Par défaut

Lu sur les dépêches de l’AEF, article de Judith Blanes, le 3 septembre 2012
« Dominique-Guy Brassart, directeur de l’IUFM Nord-Pas-de-Calais (université d’Artois) et Jean-Pierre Chevalier, directeur de l’IUFM de Versailles (université de Cergy-Pontoise), signent une contribution dans le cadre de la concertation à laquelle ils participent, intitulée «L’apprentissage pour refonder la formation universitaire professionnelle des enseignants» datée du 11 août 2012. Ils proposent de créer des «masters en apprentissage» avec une sélection «à l’entrée du M1», et un passage des épreuves écrites et orales des concours enseignants en master 2…

Débat sur la formation des enseignants en lycée professionnel

Par défaut

Extrait d’un entretien avec Christian Cogné, enseignant en lycée professionnel depuis 35 ans. Réalisé par Florine Bristaud, Marianne, dimanche 20 Novembre 2011

La formation des enseignants en lycée professionnel a beaucoup évolué ces vingt dernières années. Selon vous, est-elle aujourd’hui moins adaptée à l’enseignement professionnel ?

Avant les années 1990, les enseignants d’atelier étaient d’anciens ouvriers ou des compagnons formés dans les ENNA (Ecoles normales nationales d’apprentissage) dont la devise à partir de 1954 était de former l’homme, le travailleur, le citoyen. La transmission des savoirs se faisait par le biais de la solidarité ouvrière. Une solidarité qui était palpable entre les élèves et les professeurs d’atelier. Peu à peu, les écoles normales nationales d’apprentissage ont été remplacées par les Instituts Universitaires de Formations des Maîtres en 1991. Actuellement, les candidats désireux de devenir enseignants en LP doivent passer les concours nationaux du CAPET ou du CAPLP.

Ainsi, ce ne sont plus d’anciens ouvriers ou techniciens, mais des jeunes profs promus au concours, ayant peu ou jamais eu de contact avec l’entreprise et qui enseigneront pourtant toute leur carrière une discipline sans une réelle connaissance du terrain. Ils viennent d’un milieu social très différent de celui de leurs élèves. Dans ces conditions, le contact entre les jeunes issus des couches populaires et l’enseignant est qualitativement différent. Il y a davantage d’incompréhensions, ce qui peut expliquer, en partie, les relations conflictuelles entre les enseignants et leurs élèves.

Des masters « enseignant » en alternance

Par défaut

Le ministre de l’Education et la ministre de l’Enseignement Supérieur ont précisé le 23 mai dernier que quelques centaines d’étudiants pourront bénéficier à la rentrée d’une formation par alternance dans le cadre des nouveaux masters « enseignant ». En première année, ils pourront en parallèle de leur formation universitaire effectuer soit un contrat d’enseignement (3 à 6 heures par semaine), soit occuper un poste à mi-temps d’assistant pédagogique.