Archives de Tag: DEPP

Une note de la DEPP complète les infos de la Darès…

Par défaut

Baisse de l’apprentissage en 2013
Note d’information de la DEPP – N° 03 – février 2015
Les jeunes préparant un diplôme dans un centre de formation d’apprentis sont 424 350 à la fin de 2013, soit une baisse des effectifs de 3,1 % en 2013 par rapport à l’année précédente. Cette diminution résulte d’une chute brutale de 14 700 entrées en apprentissage (- 6,5 %), en particulier à l’issue de la troisième alors que les effectifs de cette classe progressaient de 0,2 %.

Pour lire la note…

Publicités

La réforme de la voie professionnelle a permis de doubler le nombre de candidats au baccalauréat

Par défaut

Extraits de la note d’information de la DEPP n° 06, mars 2014

À la session 2013, la quasi-totalité des candidats scolaires au baccalauréat professionnel sous tutelle du ministère de l’éducation nationale a suivi
un cursus en trois ans. Après le pic de 2012, leur effectif est proche de celui de 2011. D’après les prévisions d’effectifs d’élèves, le nombre de candidats scolaires au baccalauréat professionnel devrait à nouveau augmenter à la session 2014, sans atteindre le niveau de 2012. Il devrait se stabiliser aux sessions suivantes autour de 170 000 contre 90 000 en 2010.
À la session 2013, le taux de réussite au baccalauréat professionnel atteint 78,9 %, soit 0,5 point de plus qu’en 2012.

En février 2013, 65 % des jeunes ont un emploi sept mois après la fin de leur apprentissage

Par défaut

Note d’information de la DEPP, n° 04 – mars 2014

Sept mois après leur sortie de formation en centre de formation d’apprentis (CFA), 65 % des apprentis ont un emploi. Le diplôme demeure toujours déterminant dans l’insertion des jeunes : plus des trois quarts des diplômés d’un BTS travaillent contre un tiers des sortants sans aucun diplôme.
La situation économique générale se ressent sur l’emploi des jeunes : le taux d’emploi des apprentis baisse de nouveau en 2013 (– 4 points par rapport à 2012), après une petite amélioration en 2011 et 2012.
Lorsqu’ils travaillent, une grande majorité des jeunes ont un emploi à durée indéterminée (EDI, 59 %) ou à durée déterminée (EDD, 26 %), et plus rarement un emploi aidé (8 %) ou exercé dans le cadre d’un contrat d’intérim (7 %).
Parmi les sortants d’une formation en apprentissage, le taux d’emploi après une formation dans le secteur des services (67 %) est globalement supérieur à celui après une formation dans le secteur de la production (64 %). C’était l’inverse avant la crise où les taux d’emploi s’établissaient respectivement à 74 % et 77 % en 2008.
Le taux d’emploi varie substantiellement d’une académie à l’autre, en lien avec le contexte économique local et les différences de niveau de formation des sortants.

Pour accéder à la note de la DEPP…

7 mois après leur sortie de formation, 26,3% des apprentis sont au chômage, 39,1% des lycéens

Par défaut

Sept mois après leur fin d’étude, à la sortie du lycée, 39% des lycéens sont au chômage, 13% déjà inactifs et 48% ont un emploi. La situation est meilleure chez les sortants d’apprentissage avec 26% des jeunes qui sont au chômage, 5% d’inactifs et 69% en emploi soit près de 13 points d’écart entre les lycéens et les apprentis.

Ces études de la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (Depp) au ministère de l’Education nationale (réalisée en février 2012) permet de constater également que pour les non diplômés la situation est très difficile quelque soit le statut.

Situation au 1er février 2012 des sortants selon le plus haut diplôme obtenu

 
% de lycéens au chômage
% d’apprentis au chômage
Non diplômés

51,9

51,1

Brevet des collèges, CFG

46,6

45,6

CAP ou BEP

48,3

34,9

Bac pro

37,3

19,0

Bac Techno

29,0

17,1

BTS

26,9

14,4

Ensemble

39,1

26,3

 Accès à la note N°13-16 août 2013 sur l’insertion des lycéens…

Accès à la note N°13-15 août 2013 sur l’insertion des apprentis…

Analyse des diplômes de l’enseignement professionnel en 2012 par la DEPP

Par défaut

Les diplômes de l’enseignement professionnel – Session 2012

Note d’information de la DEPP, n° 13.05, avril 2013

À la session 2012, 557 600 diplômes de l’enseignement professionnel de niveaux IV (BP, BT, BMA, baccalauréat professionnel et mentions complémentaires) et V (CAP, BEP et mentions complémentaires) ont été délivrés en France, dont 90 % par le ministère de l’éducation nationale. Plus de 60 % des diplômés sont de niveau V. Tous diplômes confondus, la réussite est stable par rapport à la session 2011.

En un an, le nombre de diplômes délivrés de niveau V a peu augmenté (+ 2 700) alors que ceux de niveau IV ont fortement progressé (+ 33 000). La rénovation de la voie professionnelle, engagée en 2009, explique en partie la forte hausse des diplômés du baccalauréat professionnel entre 2010 et 2012 (+72 000 lauréats).

Globalement, 80 % des candidats sont admis à un examen professionnel de niveau IV ou V à la session 2012. Les candidats à une mention complémentaire (de niveau IV ou V) sont les plus performants (85,2 %), suivis des candidats au CAP (83,5 %), au BEP (79,3 %) et au baccalauréat professionnel (78,4 %).

À la session 2012, les candidats au BEP et au baccalauréat professionnel préparent cet examen majoritairement sous statut scolaire (respectivement 90 % et 84 %). La situation est différente pour le CAP où les candidats sous statut scolaire ou en apprentissage sont en nombre équivalent (37 %). Le brevet professionnel se passe essentiellement sous le statut d’apprenti (73 %).

Les filles réussissent mieux aux examens professionnels que les garçons (en moyenne 3 points d’écart), notamment au baccalauréat professionnel où l’écart est de plus de 5 points (81,3 % contre 76,6 %).

Pour accéder à l’étude…