Archives de Catégorie: Non classé

Activités de ce blog : 2014 en résumé

Par défaut

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2014 de ce blog.

En voici un extrait :

Le Concert Hall de l’Opéra de Sydney peut contenir 2 700 personnes. Ce blog a été vu 37 000 fois en 2014. S’il était un concert à l’Opéra de Sydney, il faudrait environ 14 spectacles pour accueillir tout le monde.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

Les propositions de l’association nationale des directeurs des ressources humaines pour développer les formation par alternance

Par défaut

L’Association Nationale des Directeurs des Ressources Humaines (ANDRH) tenait ses Assisses le 21 juin dernier.
L’ANDRH a fait, à cette occasion, plusieurs propositions sur l’emploi des jeunes et l’alternance.

L’ANDRH fait d’abord trois constats majeurs :

  • L’emploi des jeunes est un enjeu pour 2 entreprises sur 3 : 54% des entreprises déclarent vouloir augmenter la part d’alternants.
  • Le manque de candidats sur les métiers en tension (400.000 postes non pourvus) constitue une difficulté majeure, notamment au sein des filières techniques ou dites de production.
  • La complexité administrative des dispositifs fait l’unanimité contre elle.

Face à ces constats, ses propositions d’actions concernent plusieurs domaines :

  • Développer la collaboration entre le monde de l’entreprise et l’enseignement afin d’établir un véritable et durable co-développement.
  • Inscrire dans le cursus de formation initiale des enseignants, puis le renouveler tous les 5 ans, un stage obligatoire en entreprise.
  • Trouver d’autres alternatives pour stimuler l’alternance et simplifier les dispositifs d’alternance en fusionnant les contrats existants.
  • Simplifier juridiquement les contrats, notamment en cas de rupture.
  • Affecter un pourcentage du 1% logement aux jeunes en alternance afin qu’ils puissent louer un logement à proximité de leur entreprise.
  • Financer un tiers du permis de conduire des jeunes qui suivent un cursus en alternance.
  • Le rôle du tuteur doit être valorisé.

L’un des points de convergence pour l’ensemble des DRH présents et des partenaires sociaux invités est l’importance du tuteur dans le processus d’apprentissage. Tous reconnaissent que la réussite du contrat du jeune passe par la confiance qui s’établit entre le jeune et son tuteur. Aussi est-il indispensable de valoriser le rôle du tuteur et son investissement. Un salarié plus expérimenté qui s’engage dans la formation d’un jeune doit être formé, reconnu et surtout rémunéré pour son travail.

Il faut que les conditions soient créées pour promouvoir cette alternative (l’apprentissage) à la formation classique

Par défaut

Aujourd’hui 6 février, le recul des contrats d’apprentissage a été le thème abordé par Henri Lachmann, administrateur référent de Schneider Electric, dans Good Morning Business, avec Stéphane Soumier, sur BFM Business.

Pour accéder à la page…

Réforme de la Taxe d’apprentissage, avant, après : comprendre les calculs

Par défaut

La taxe d’apprentissage devrait être réformée d’ici 2015. Nous sommes nombreux à être perdus dans les circuits de financement. Vous trouverez ci-dessous un exemple de calcul concret (à partir des données disponibles actuellement). Celui-ci est calculé sur une masse salariale théorique de 200 000 euros et sur la base d’une taxe d’apprentissage correspondant à 0.68 % de cette masse salariale.  Pour ne pas compliquer les calculs, nous n’avons pas tenu compte des déductions de frais de stage ou de la CSA pour les entreprises de + de 250 salariés.

Les Conseils régionaux devraient bénéficier d’une forte augmentation de leur financement...

La taxe d'apprentissage

 

On peut réussir à travers l’apprentissage

Par défaut

Article publié le 6 avril sur Sud-Ouest.fr

L’Udaf a souhaité montrer avec les acteurs locaux les vertus de l’alternance et de l’apprentissage pour trouver du travail.

Marie-Rose Rasotto, présidente de l’Union départementale des associations familiales, a invité les principaux acteurs de l’emploi, dernièrement à la Chambre de commerce et d’industrie des Landes, dont le Conseil régional qui a consacré 286,55 millions d’euros pour la formation professionnelle en 2013, une conférence-débat sur « l’alternance, l’apprentissage, une voie vers l’emploi ». « La formation des jeunes est une préoccupation majeure des parents, des familles. Je suis convaincue que, tous ensemble, nous ferons bouger les lignes », espère Marie-Rose Rasotto. Elle fonde beaucoup d’espoirs sur l’apprentissage et l’alternance, regrettant que peu d’employeurs y consacrent du temps. « On peut réussir sa vie à travers ces formations, j’espère aussi que les discours des professeurs changent, et que l’apprentissage ne soit plus montré du doigt, mais au contraire encouragé par l’Éducation nationale. »

Pour lire l’article…