Le système d’apprentissage en Allemagne et en Autriche

Par défaut

Rapport d’information fait au nom de la commission des affaires sociales sur le système d’apprentissage en Allemagne et en Autriche, par MM. Jean DESESSARD, Jérôme DURAIN, Michel FORISSIER, Mme Françoise GATEL, MM. Éric JEANSANNETAS et Philippe MOUILLER, Sénateurs.
CONCLUSION

La délégation de la commission des affaires sociales qui s’est rendue en Allemagne et en Autriche est consciente que le modèle d’apprentissage germanique ne peut être transposé sans aménagement en France.
D’ailleurs ce système, en dépit de ses bonnes performances globales et du fort taux d’insertion des jeunes apprentis dans le monde du travail,montre aujourd’hui ses limites.
En outre, il n’entrait pas dans la mission de la délégation d’examiner en profondeur notre système d’apprentissage.
Pour autant, certaines pistes de réforme consensuelles se dégagent assez nettement à ce stade de la réflexion :

– la conclusion d’un pacte national sur l’apprentissage, qui réunirait tous les acteurs du monde de l’apprentissage, avec des objectifs pluriannuels précis, réalistes, et renseignés chaque année, permettrait de fixer un cadre global qui fait aujourd’hui défaut ;
– afin d’assurer un véritable pilotage national de l’apprentissage, il serait nécessaire de créer un «BiBB à la française», visant à coordonner l’action des régions, sans bien sûr revenir sur les acquis de la décentralisation ;
– surtout, il devrait revenir aux partenaires sociaux, et non aux services des ministères, d’élaborer eux-mêmes les projets de référentiels de formation en apprentissage, afin de répondre aux besoins concrets des entreprises, tout en respectant les droits des apprentis et leur employabilité à long terme.

Sur tous ces sujets, la réflexion doit être poursuivie par le Sénat afin d’insuffler une nouvelle dynamique à l’apprentissage en France, et redonner de l’espoir aux jeunes confrontés au fléau du chômage.

Pour accéder au rapport…

Advertisements

Une réponse "

  1. Cher Monsieur Patrick Guès Mil pardon de mon Français un peu belge
    Je m’appelle João Assis Rodrigues. Je suis Brésilien j’habite ici et je suis dans les études de l’alternance au Brézil. Plus particulierment dans le níveau supérieur (graduation).
    Je suis prof. dans une univérsité au Sud Ouest du Brézil. Université Féderale de l’État de L’Esprit Saint. (UFES). Tout d’abbord j’aimerais avoir des contacts avec vous dans la spectative d’avoir des informations à propos des exppériences Françaises de la formation en alternance.
    Il est bien sûs vrai que le français est ma langue de communication car je suis ancien étudiant à l’univ catholique de Louvain oú j’ai fait mes études au niveau DEA Diplômme d’études Aprofundies en 1999, sous l’accompagnement de Monsieur Jean Claude Gimonet à Chaingy, dont je fait connaissances des instalations du CNP des MFRs et son douce personnel de l’accueil.
    Depuis tellement du temps j’ai perdu mes contacts avec tous et toutes.
    Voilá mes info et j’espere votre accueil et une bref réponse.
    Débuton nos contacts
    Merci et abientôt
    Rodrigues, João Assis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s