Apprentissage : La CGT exige l’ouverture d’urgence d’Assises de l’alternance

Par défaut

Prenant le contre pied des propositions du MEDEF, la CGT réclame des Assisses de l’Alternance.

L’organisation syndicale précise, selon elle, que la voie professionnelle et technologique scolaire en lycée forme la très grande majorité des jeunes avec des niveaux de réussite supérieurs et de moins en moins de rupture en cours de formation, contrairement à l’apprentissage. L’une comme l’autre voie s’appuie sur une démarche inductive, c’est-à-dire sur les observations et expériences menées au lycée ou au CFA et en entreprise pour formaliser les savoirs.
En miroir, le taux d’emploi des apprentis sept mois après leur sortie de formation accuse une baisse de 6% entre 2012 et 2013, 65% ayant obtenu un emploi et 30% se trouvant au chômage.

Cela pose la question des véritables freins au développement de la voie professionnelle : orientation scolaire par défaut, discrimination à l’embauche, déréglementation du code du travail notamment en matière de sécurité pour les mineurs, faiblesse des exigences en matière de tutorat en entreprise, mise en concurrence entre le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation…

e Premier ministre envisage une nouvelle réunion sur l’apprentissage le 12 mai : la CGT, quant à elle, exige que s’ouvrent d’urgence des Assises de l’alternance pour prendre enfin en compte l’ensemble de la formation initiale professionnelle, du CAP à l’enseignement supérieur.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s