Constats et propositions du MEDEF sur l’apprentissage

Par défaut

Communiqué de presse du MEDEF en date du 3 juillet 2014
L’apprentissage est un sujet majeur pour l’insertion des jeunes et la compétitivité des entreprises. Alors que l’apprentissage connaît un recul historique – moins 8 % en 2013 – le MEDEF a rendu publics ce 3 juillet ses « Constats et propositions sur l’apprentissage ».

L’apprentissage est un levier privilégié pour les jeunes vers l’emploi et le métier ; c’est aussi un formidable levier de compétitivité pour les entreprises. Pourtant nous connaissons un décrochage sans précédent qui mobilise le MEDEF. Cette situation s’explique bien entendu par la crise, par un système qui s’affaiblit structurellement malgré les déclarations des gouvernements successifs.

Si la tendance des 4 premiers mois, soit – 14 % de jeunes en apprentissage, devait se poursuivre en 2014, c’est à un véritable effondrement que nous assisterions.

Par conséquent, après avoir identifié les freins structurels qui existent, et conscient que nous avons un rendez-vous historique pour une refondation de l’apprentissage, le MEDEF propose quatre chantiers pour reconstruire l’apprentissage sur un système de co-pilotage entre les entreprises et les pouvoirs publics, soit :

  • rendre obligatoire l’information sur les débouchés des cursus proposés à tous les niveaux de qualification ;
  • expérimenter la co-construction des diplômes entre les branches professionnelles volontaires et le ministère ;
  • mettre en place une procédure de co-décision entre les régions et les partenaires sociaux sur la carte des formations ;
  • libérer l’utilisation de la taxe d’apprentissage par les entreprises.

De plus, parce qu’une réforme structurelle ne peut porter ses fruits en quelques mois, le MEDEF recommande trois mesures d’urgence pour stopper l’hémorragie. Cela passe par :

  • la mise en place d’un « zéro charge » alternance ;
  • l’expérimentation d’un contrat de professionnalisation sur-mesure ;
  • le développement des prépas-alternance.

Pour Florence Poivey, présidente de la commission Education, formation et insertion du MEDEF : « Nous avons un rendez-vous historique pour une refondation de l’apprentissage. Il est urgent de décloisonner le monde de la formation et de l’entreprise pour que se rencontrent les besoins en compétences des entreprises et les besoins des jeunes. Nos propositions de réforme structurante et mesures d’urgence replacent l’entreprise au cœur de la réflexion et de la décision pour le développement du système d’apprentissage. L’apprentissage est un atout et une force pour notre jeunesse et nos entreprises. Il mérite qu’avec l’Etat, les Régions et les partenaires sociaux, nous nous engagions, chacun et ensemble, à fond ».

Pour lire les propositions…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s