Réduire la coupure études-travail est une bonne chose

Par défaut

Interview d’Olivier Galland, sociologue, dans Libération du vendredi 27 juin 2014

« Les pays qui réussissent le mieux à réduire le chômage des jeunes sont ceux où la coupure études-travail est la moins forte, et où les étudiants font beaucoup de petits boulots, de stage etc. Ils acquièrent une expérience qui peut ensuite leur servir de tremplin pour l’emploi. Réduire cette coupure et développer les stages est donc une bonne chose. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s