Améliorer le passage de l’école au travail : recommandation de Bruxelles à la France

Par défaut

Bruxelles, le 02/06/2014

RECOMMANDATION DU CONSEIL concernant le programme national de réforme de la France pour 2014 et portant avis du Conseil sur le programme de stabilité de la France pour 2014

(…) Le programme international pour le suivi des acquis des élèves de 2013 a montré que la France figure parmi les pays de l’OCDE où les inégalités en matière d’éducation sont les plus marquées. En France, un jeune sur six quitte le système d’enseignement ou de formation sans aucune qualification. Cette situation est d’autant plus préoccupante que le taux de chômage des jeunes atteignait 25,5% à la fin de l’année 2013 et que les jeunes les moins qualifiés avaient presque deux fois plus de risques d’être sans emploi. Les dispositifs visant à promouvoir l’apprentissage devraient cibler en particulier les jeunes les moins qualifiés. Certains progrès ont été réalisés pour remédier à cette situation, notamment par le lancement de la réforme de l’enseignement obligatoire en juillet 2013 et par l’adoption d’une loi sur l’enseignement professionnel et l’apprentissage tout au long de la vie en mars 2014.
Toutefois, il est trop tôt pour déterminer si ces mesures permettront de réduire efficacement les inégalités dans le système d’enseignement, et un nouveau plan axé sur les établissements du premier cycle de l’enseignement secondaire dans les zones défavorisées, annoncé en janvier 2014, doit encore être mis en œuvre. Enfin, le passage de l’école au travail a été facilité , mais le nombre d’apprentis a diminué en 2012 et les régimes mis en place ont de plus en plus bénéficié aux étudiants de l’enseignement supérieur.(…)
RECOMMANDE que la France s’attache, au cours de la période 2014-2015

Point 7 : à poursuivre la modernisation de l’enseignement et de la formation professionnels, à mettre en œuvre la réforme de l’enseignement obligatoire et à poursuivre la réduction des inégalités en matière d’éducation, notamment en renforçant les mesures portant sur l’abandon scolaire; à veiller à ce que les politiques actives du marché du travail soutiennent efficacement les groupes les plus vulnérables; à améliorer le passage de l’école au travail, notamment en multipliant les mesures visant à développer l’apprentissage, en particulier chez les travailleurs les moins qualifiés.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s