Conclusions de Geneviève Fioraso, secrétaire d’État, au vote de la loi sur les stages

Par défaut

Jeudi 15 mai, 00h30, au Sénat, fin de la discussion sur la proposition de loi sur les stages…

Mme Geneviève Fioraso, secrétaire d’État . – Notre discussion s’est déroulée dans les conditions des niches parlementaires, avec beaucoup d’amendements ; le débat est le propre de la démocratie. Une quinzaine d’amendements ont été adoptés de tous les bancs ; pour la plupart avec l’approbation du Gouvernement. Merci d’avoir reconnu l’avancée sur les MFR. Premier objectif du texte : simplifier. Au lieu de quatre dispositifs législatifs, sept décrets et deux codes concernés, nous aurons une loi, un code, un décret.

Deuxièmement, responsabiliser les acteurs. L’ensemble des entreprises et organismes d’accueil des établissements d’enseignement supérieur et des stagiaires disposeront d’une feuille de route : les stages ne sont pas un contrat de travail ni de l’apprentissage, mais une formation.

Enfin, restaurer la confiance des jeunes envers le monde du travail, les confirmer dans leur vocation. C’est très important pour l’avenir de notre pays. Nous avons trouvé un équilibre, qui donnera confiance à tous ! Merci à vous pour ce beau résultat.

(Applaudissements sur les bancs socialistes et de la commission)

Pour accéder au compte rendu en ligne…

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s