La proposition de loi sur les stages ne fait pas que des heureux

Par défaut

Conférence des grandes écoles, MFR, élus, responsables professionnels mais aussi syndicats de l’enseignement (SNPDEN-Unsa , Snuep-FSU…) s’inquiètent des conséquences de la proposition sur les stages en particulier pour les périodes de formation en milieu professionnel (PFMP).

Les administrations (DGESCO, DGER…) ne semblent pas mesurer l’impact de la loi arguant que les stages ne durent pas plus d’un mois et que la gratification ne s’appliquera pas à eux (étrange paradoxe !).  Les autres contraintes imposées aux entreprises ne sont nullement prises en compte.

Le rapporteur et le Gouvernement campent pour l’instant sur leurs positions même si des assouplissements sont annoncés par voie réglementaires !

Alors que certains articles font l’unanimité auprès des élus : renforcement des conventions, implication des écoles dans le suivi de stagiaires… certains articles auraient pu exclure les PFMP afin d’éviter le tarissement du vivier des maîtres de stage pour ceux qui en ont le plus besoin pour leur qualification : les CAP et Bac pro de l’enseignement professionnel !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s