Enquête 2013 auprès de la Génération 2010 Face à la crise, le fossé se creuse entre niveaux de diplôme

Par défaut

Bref du Cereq, n°319 mars 2014

Extraits : « Les conditions d’insertion des diplômés de bac professionnel et technologique se détériorent aussi mais moins fortement. À ce niveau de diplôme, le chômage augmente autant pour les spécialités industrielles que tertiaires. S’être formé par apprentissage facilite les conditions d’entrée sur le marché du travail, même si l’insertion des apprentis s’est, elle aussi, dégradée. Après trois ans de vie active, le taux de chômage des bacheliers professionnels et technologiques passés par l’apprentissage atteint 13 % alors qu’il n’était que de 6 % pour la Génération 2004. »

Non-diplômés :

  • Taux d’emploi : 41 %
  • Taux de chômage : 48 %

CAP/BEP :

  • Taux d’emploi : 61 %
  • Taux de chômage : 32 %

Bac pro :

  • Taux d’emploi : 70 %
  • Taux de chômage : 20 %

BTS :

  • Taux d’emploi : 79 %
  • Taux de chômage : 15 %

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s