« Marre de l’école » : les motifs de décrochage scolaire

Par défaut

Notes du Centre de Recherche en Éducation de Nantes (CREN) n°17 Mars 2014
« Marre de l’école » : les motifs de décrochage scolaire, Pierre-Yves Bernard & Christophe Michaut, Maîtres de conférences, CREN, Université de Nantes

L’enquête a été réalisée entre mai et juin 2013. Les opérateurs ont contacté par téléphone l’ensemble des jeunes figurant dans les bases de données des jeunes accueillis par la MLDS et dans les fichiers du système interministériel d’échanges d’informations (SIEI). Le questionnaire comprend 80 questions portant sur les caractéristiques sociodémographiques des jeunes (genre, âge, profession et niveau des diplômes des parents, fratrie…), leur parcours scolaire (classes redoublées, choix d’orientation, diplôme, dernière formation suivie…), leur expérience scolaire (travail personnel, sociabilité, sanctions…) et les motifs de décrochage appréhendés d’une part, à travers la question ouverte suivante : « Pourquoi avez-vous interrompu vos études ? », d’autre part, par une liste de 23 propositions susceptibles d’expliquer leur interruption, chaque jeune étant invité à se prononcer sur ces propositions.
1155 jeunes ont répondu à l’enquête téléphonique.

Classification des motifs de décrochage :

1. De grandes difficultés scolaires : 25,6%
2. Le rejet de l’institution scolaire : 20,3%
3. L’attrait de la vie active : 31,3%
4. Le découragement : 14,4%
5. Des problèmes personnels : 8,4%

« Ces résultats soulignent surtout la forte condamnation du système scolaire considéré par les décrocheurs comme inadapté, sélectif et injuste.
A cet égard, ils rejoignent les conclusions des rares enquêtes quantitatives portant sur les motifs de décrochage dans d’autres contextes nationaux. Au Québec, Ghyslain Parent et Anne Paquin (1994) montraient déjà ce dégout des études et ce rejet du système scolaire. On retrouve un résultat similaire aux Etats-Unis dans l’enquête plus récente de George-Ezzelle, Zhang et Douglas (2006). Le décrochage scolaire est donc bien un révélateur de la crise des systèmes éducatifs et de leur difficulté à répondre aux besoins de l’ensemble des jeunes. »

Pour accéder à la note…

Publicités

Une réponse "

  1. Malheureusement le décrochage scolaire est une réalité que la population peine à prendre en compte. Heureusement, des associations existent pour lutter contre ce phénomène grandissant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s