Réforme de l’apprentissage : les oublis du gouvernement

Par défaut

Écrit par Pierre Courbebaisse, Président Co-Fondateur du Groupe A.F.E.C. et publié sur le site http://lecercle.lesechos.fr le 30 janvier 2014

La formation professionnelle initiale, publique ou privée, n’est pas assez valorisée en France. Aussi n’est-il pas étonnant de constater que la réforme de l’apprentissage proposée par Michel Sapin, le ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, oublie en grande partie les spécificités de la formation en alternance des jeunes.

Cette réforme vise notamment à renforcer et à sécuriser le financement des centres de formation d’apprentis, en lien direct avec l’objectif affiché par l’Élysée de passer de 435 000 jeunes à 500 000 en apprentissage d’ici à 2017. À cet effet, après fusion de la taxe d’apprentissage et de la contribution au développement de l’apprentissage, une partie du produit de la nouvelle taxe sera réservé aux centres d’apprentissage.

De facto, cette réforme restreint la liberté des entreprises sur l’usage de cette taxe. En théorie, les régions sont les grandes gagnantes du nouveau système, car elles s’occuperont de la collecte et de la répartition des financements. En pratique, certaines, comme la région Ile-de-France, assurent déjà que le nouveau système ne leur donnera pas de moyens supplémentaires.

Mais il reste une interrogation fondamentale : cet argent sera-t-il totalement utilisé pour financer l’apprentissage des jeunes ? Aucune garantie n’est donnée à ce jour. Or depuis sa création, la taxe d’apprentissage est réservée au financement de la formation professionnelle initiale. Elle représente, en moyenne, 10 à 15 % du budget des établissements. Sans elle, nombre d’entre eux auraient du mal à se maintenir.

Autre interrogation, la réforme diminue fortement la relation directe entre les entreprises et les établissements de formation. Ce relâchement des liens entre le monde du travail et celui de l’enseignement professionnel peut inquiéter. Il pourrait conduire à la déresponsabilisation des entreprises alors que le chômage des jeunes Français est le plus élevé d’Europe.

La réforme de l’apprentissage ne peut pas être une réformette visant uniquement à améliorer la « gestion » du volet fiscal. Elle doit d’abord accélérer l’insertion des jeunes et satisfaire les besoins des entreprises. Il faut rappeler que seul un tiers des jeunes trouve un CDI, 3 ans après leur sortie de l’école. Alors que plus de deux tiers des apprentis sont embauchés en CDI à la sortie de leur formation. Or une certaine souplesse est nécessaire pour permettre de conserver le contact direct entre une entreprise et le jeune en recherche d’un poste d’apprenti, avec l’aide de son établissement de formation. (…)

Alternance et parcours diversifié devraient être les maitres mots d’une réforme calibrée pour améliorer leur insertion professionnelle. D’autant plus que l’alternance est lisible pour les jeunes et leur famille et que c’est la voie royale pour procurer la main-d’œuvre qualifiée dont le pays a besoin. (…)

Il y a urgence à conduire une vraie réforme des outils d’insertion des jeunes dont le pivot devrait être l’alternance dans son ensemble : contrats d’apprentissage et de professionnalisation ou formation alternée comprenant des stages.

Pour ce faire, la réforme de la formation professionnelle devrait inscrire les principes de l’alternance dans le Code du travail pour donner la possibilité à tout jeune embauché de bénéficier d’une formation théorique, en tout ou partie diplômante. Ainsi, des centaines de milliers de jeunes occupés dans des emplois temporaires pourraient acquérir une qualification.

La réforme présentée par le ministre semble d’abord viser à simplifier et à créer de la transparence. Elle clarifie la récolte de la nouvelle taxe. Mais chemin faisant, elle complique son affectation vers les filières et les établissements. Il est urgent de corriger le tir sur ce point.

Pour lire l’article en entier…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s