Le système d’apprentissage helvétique inspire neuf Etats des Etats-Unis

Par défaut

Article de Philippe Rodrik publié sur le site de la Tribune de Genève (www.tdg.ch), le 09 avril 2013.

Le faible taux de chômage chez les jeunes en Suisse retient l’attention de nombreux pays.
Comment imaginer qu’un système européen puisse intéresser des responsables américains ? Difficilement. La Suisse y parvient néanmoins. Des délégations de neuf Etats des Etats-Unis d’Amérique, dont celles de New York et de la Californie, sont ainsi venues dans notre pays le mois dernier pour y découvrir son modèle d’apprentissage. Elles s’en inspireront pour tenter quelques premières réformes chez elles dès le mois de septembre.
 
La première raison de cet intérêt est suscitée par la fragilité des jeunes américains sur leur propre marché du travail. En effet, 44% des étudiants interrompent leur cursus au cours des quatre premières années. Et 71% d’entre eux renoncent lors des deux suivantes. Or, cette foule de recalés a la particularité de ne pas être prête à assumer la majorité des postes à pourvoir dans l’économie nationale.
 
Système suisse vertueux
 
Les systèmes de formation helvétiques auraient en revanche la vertu de conduire vers les entreprises de nombreuses personnes âgées de 15 à 24 ans et dotées d’appréciables aptitudes professionnelles.
 
Nancy Hoffman, vice-présidente de l’organisation non gouvernementale américaine Schooling in the workplace a en outre accru l’attention d’autorités états-uniennes en évoquant «le système de formation le plus solide et le plus innovant du monde». Citée dans la NZZ am Sonntag, l’experte a bien sûr insisté sur la pertinence de la coopération «à la Suisse» entre les pouvoirs publics et les entreprises dans les processus d’apprentissage. Et celui-ci est rentable pour les firmes, relève-t-elle.
 
En fait, tous les pays développés se préoccupent actuellement des conditions de formation. Depuis la Seconde Guerre mondiale, jamais les 15-24 ans n’y ont trouvé aussi peu de travail. Dans cette classe d’âge, le taux de chômage atteint 24,2% dans la zone euro (chiffres de janvier), près de 27% en France, 55,5% en Espagne, 38,7% en Italie et presqu’autant au Portugal. Aux Etats-Unis, le taux de demandeurs d’emplois s’élève à 23,4% chez les 16-19 ans et 14,2% chez les 20-24 ans. Les jeunes Suisses vivent sur une autre planète avec un taux de chômage de 3,8% parmi les jeunes de 15-24 ans.

Formation et compétitivité
 
Du coup, l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) planche aussi sur les systèmes d’apprentissage. En 2009, l’OCDE présentait pour la première fois la formation comme un élément constitutif de la compétitivité des économies. Aujourd’hui, l’Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle reçoit tous les mois des délégations étrangères en quête de solutions pour le chômage des jeunes.
 
Mais que personne en Suisse ne s’érige en donneur de leçons ! «Les systèmes de formation ne peuvent pas être exportés tels quels d’un pays à un autre. Un transfert ne peut se faire que si des éléments de la méthode peuvent être adaptés aux réalités locales, donc être modifiés», précise Dieter Euler, directeur de l’Institut de pédagogie économique de l’Université de Saint-Gall.

Publicités

Une réponse "

  1. J’apprécie en fin de texte les précisions apportées par Dieter Euler et le fait qu’il relativise les résultats de la recherche au regard des réalités locales. Pour être complète l’étude devrait tenir compte d’autres paramètres que le seul taux de chômage, comme le taux de croissance des pays cités, les secteurs d’emplois considérés.N’oublions pas que le nerf de la guerre est l’argent et que les Suisses n’en sont pas dépourvus.De plus, je suis étonné que ces états américains s’intéressent à la Suisse, l’un des rares pays européens n’appartenant pas à l’Europe et ne dépendant pas de la zone euro, alors qu’en Allemagne le système d’apprentissage et les relations avec les entreprises est de loin le plus performant en Europe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s