Tous nos profs sont issus de l’apprentissage

Par défaut

La Nouvelle République, article de Daniel Dartigues du 13/03/2013

Responsable d’un des huit pôles sur l’enseignement par l’apprentissage, François Guilet promeut la pédagogie inductive. L’apprentissage et l’alternance, fondements des centres de formation des apprentis gérés par les chambres de métiers et de l’artisanat, assoient la relation tripartite entre l’élève, le prof et l’entreprise. Complexité du jeu ? Responsable du pôle bâtiment à Niort, François Guilet constate «un lien privilégié, inscrit dans l’histoire». Le vécu ? «Tous nos profs sont issus de l’artisanat et possèdent une bonne connaissance des métiers et du terrain.»

Le juste équilibre

Que faut-il leur dire en priorité ? «Qu’on est tout, sauf une usine à diplômes, qu’on est dans la professionnalisation et l’employabilité. Et que le meilleur enseignant, c’est celui qui valorise les compétences et met en confiance des jeunes qui ont parfois subi un échec scolaire
 D’où l’appel à humilité : «On est sur du complément de formation. Le métier ne s’apprend pas entièrement au campus. Ce qui demande de trouver un juste équilibre entre besoins pédagogiques et besoins des entreprises

Pour lire l’article en entier…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s