Un rapport critique de François Patriat sur la taxe d’apprentissage

Par défaut

Dans le cadre de l’examen de la loi de finances 2013, François Patriat, sénateur, rapporteur spécial, présente un rapport critique sur les circuits de la taxe d’apprentissage.
 
M. François Patriat rapporte les crédits des programmes 102 « Accès et retour à l’emploi » et 103 « Accompagnement des mutations économiques et développement de l’emploi » qui regroupent les moyens consacrés à la politique de l’emploi et les crédits du compte d’affectation spéciale « Financement du développement et de la modernisation de l’apprentissage » (CAS « FNDMA »).

Pour lire le rapport sur le site du Sénat…

Advertisements

Une réponse "

  1. Il en est de la taxe d’apprentissage comme du trou de la sécu. On nous explique que c’est en augmentant les revenus des « pauvres » médecins (d’ailleurs, il est courant de voir des médecins faire la manche dans le métro), que l’on limitera les frais de santé.
    Le hold-up de la taxe d’apprentissage est organisé de la même façon. Une taxe allégrement récupèrée par quelques gros payeurs qui la recyclent via leurs organisations (notamment consulaires).
    Tous ces mécanismes sont parfaitement connus. Ce gouvernement aura-t-il le courage de mettre de l’ordre? Je demande à voir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s