Prof en CFAI : Mémoire d’un marginal de l’éducation nationale

Par défaut

 Je viens de recevoir un message de Jacques Loubet, prof de CFA pendant 35 ans, à la retraite depuis 5 ans,  qui souhaite faire un certain nombre de propositions sur l’apprentissage. Voici sa liste personnelle telle que je l’ai reçue :
« – statut des apprentis (à améliorer d’urgence),
– statut des maîtres d’apprentissage (employeurs ou salariés qu’il faut professionnaliser),
– cohérence dans la jungle des organismes gestionnaires des CFA ( publics , semi-publics, privés, associatifs…)
– statut des personnels des CFA (différence trop  prégnante entre les statuts , les conventions collectives…)
– cohérence dans les politiques des régions concernant l’apprentissage (régions riches, régions pauvres)
– reconnaissance du métier spécifique de professeur de CFA et nomenclature Dares (à la place de formateur qui ne correspond en rien à la réalité du face à face pédagogique)… 
Ne  pensez vous pas  maintenant utile et urgent de revendiquer un minimum de cohérence et de cohésion dans ces nombreux imbroglios ? La balle est dans votre camp, votre qualité de praxéologue vous  permet  d’être un acteur. »

Jacques Loubet a publié : Prof en CFAI, mémoire d’un marginal de l’éducation nationale, roman (134×204), nombre de pages : 110, date de publication : 29 juin 2010

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s