L’Apprenti : Au-delà des murs

Par défaut

Hier soir, j’ai revu avec un immense plaisir L’Apprenti diffusé sur Arte.

Entre fiction et réalité, le réalisateur, Samuel Collardey, fait à la fois le portrait d’un jeune garçon qui choisit de suivre une formation dans l’agriculture contre l’avis de sa famille et à la fois d’un maître de stage attachant. Tous les deux sont marqués par les évènements de la vie : le plus jeune par le divorce de ses parents, le plus âgé par la perte d’un enfant.

Nous sommes très très loin du film « Entre les murs » de Laurent Cantet, Palme d’Or au festival de Cannes 2008 : chronique d’une classe de 4e à travers l’investissement d’un professeur de français. Vision classique de l’école de grand-papa où tout se joue dans la salle de classe et comme par enchantement grâce au charisme de l’enseignant !

Avec « L’Apprenti », nous sommes dans une autre dimension, au-delà des murs de la salle de classe, dans ce que l’on pourrait appeler l’école de la post-modernité ! L’unité pédagogique est reconstituée entre trois univers qui s’opposent traditionnellement : la famille, l’école, la vie professionnelle et sociale. Un système ambitieux prend forme sous nos yeux :  celui de saisir l’intégralité des personnes en formation et de mobiliser toutes celles qui les entourent dans un processus éducatif.

Publicités

Une réponse "

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s