L’alternance, késaco ?

Par défaut

Sur le site planetecampus, un basique mais utile rappel des formations par alternance sous statut salarié (publié le 3 novembre).
« Contrat d’apprentissage et contrat de professionnalisation semblent avoir le vent en poupe et représenter une alternative fort avantageuse au stage, ce dernier étant de plus en plus déconsidéré car peu rémunéré et moins encadré. Permettant d’acquérir une réelle expérience professionnelle et d’être décemment payé durant sa formation, l’alternance séduit. Cependant,  attention !  Le niveau d’exigence est élevé et, entre cours et vie en entreprise, il va vous falloir faire preuve d’adaptation, de maturité, de sérieux et de rigueur. Mais si vous vous sentez prêt, foncez ! Voilà un petit guide pour vous aider à vous y retrouver dans un premier temps. »

Pour lire l’article en entier, cliquer sur ce lien.

Publicités

"

  1. L’article de planète campus est plutôt intéressant mais il affirme des choses totalement fausses !

    Par exemple :  » La différence importante est que le contrat de professionnalisation est l’équivalent d’un CDI alors que le contrat d’apprentissage correspond à un CDD ». Dommage pour un article qui se veut pédagogique…

  2. Le contrat de professionnalisation est en effet un contrat de travail en alternance à durée déterminée ou indéterminée avec une action de professionnalisation. Mais le plus souvent, il est signé pour une durée déterminée comme dans un contrat d’apprentissage.
    Il doit dans tous les cas être établi par écrit. Il peut comporter une période d’essai : à défaut de dispositions conventionnelles ou contractuelles plus favorables, ce sont les règles de droit communqui s’appliquent. Il peut être à temps partiel, dès lors que l’organisation du travail à temps partiel ne fait pas obstacle à l’acquisition de la qualification visée et qu’elle respecte les conditions propres au contrat de professionnalisation, notamment en matière de durée de formation par rapport à la durée totale du contrat (voir ci-dessous).
    Lorsqu’il est conclu à durée déterminée, le contrat de professionnalisation a pour durée celle de l’action de professionnalisation envisagée (voir ci-dessous). Le contrat de professionnalisation à durée déterminée peut être renouvelé une fois si :
    1. Le bénéficiaire, ayant obtenu la qualification visée, prépare une qualification supérieure ou complémentaire ;
    2. Le bénéficiaire n’a pu obtenir la qualification visée pour cause d’échec aux épreuves d’évaluation de la formation suivie, de maternité, de maladie, d’accident du travail, de maladie professionnelle ou de défaillance de l’organisme de formation. »
    Lorsque le contrat de professionnalisation à durée déterminée arrive à échéance, aucune indemnité de fin de contrat n’est due.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s