Il faut que l’on forme nos jeunes, qu’on accorde du temps à ces gamins

Par défaut

Lu dans Le Parisien du 13 septembre 2011

L’apprentissage, Roger Maguet, ancien garagiste à Gagny en retraite depuis un an, en connaît un rayon. Après avoir été lui-même apprenti il y a quarante-huit ans, l’ancien patron raconte avoir accueilli au fil de sa carrière une cinquantaine de jeunes en contrat d’alternance dont tous sont repartis avec un diplôme en poche. Par « goût de la transmission », explique ce médaillé de la chambre de métiers, également trésorier d’une branche du syndicat patronal de la réparation automobile (CNPA).

« Moi, ça m’est venu naturellement, souligne l’homme à la stature massive. Il faut que l’on forme nos jeunes, qu’on accorde du temps à ces gamins… »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s