Triste polémique sur l’apprentissage à 14 ans

Par défaut

Depuis quelques jours, la presse s’est emparé d’un article de la proposition de loi de MM. Gérard CHERPION, Bernard PERRUT et Jean-Charles TAUGOURDEAU, dont la discussion a commencé à l’Assemblée nationale depuis hier soir, en titrant, « l’apprentissage à 14 ans« . Il y est fait, explicitement ou implicitement, référence à la malheureuse expérience de l’apprentissage junior mise en place par Dominique de Villepin.
Or, la réalité est toute autre. Que prévoit le texte ?
Simplement de permettre à un jeune qui a terminé son parcours en collège et qui a fait l’acquisition du socle commun de connaissances, après une 3e donc, mais qui n’aurait pas encore tout à fait 15 ans (14 ans et 9 mois par exemple), avec un projet affirmé, de signer un contrat d’apprentissage.
La proposition est-elle scandaleuse ?
Non car la pratique existe depuis des décennies.
Non car elle apporte une solution à des jeunes qui ont réellement choisi une formation professionnelle pour préparer un métier.
On peut toujours contester la mesure bien sûr mais quelle solution est alors proposée à ces jeunes dans l’attente d’avoir 15 ou 16 ans : « restes chez toi et attend la date de ton anniversaire !  » ou encore « redoubles ta 3e ! » ou mieux « va en seconde et on verra après ! ».

J’eusse aimé que les journalistes creusassent le sujet…

 La réglementation actuelle :

1. Un jeune peut entrer en apprentissage à partir de 16 ans (article L 6222-1 du code du Travail) quel que soit son parcours précédent.
Par exemple, un élève qui n’a pas terminé le cycle du collège mais qui a 16 ans peut souscrire, sans problème, un contrat d’apprentissage.
Qui s’en offusque ? Personne. Il a 16 ans. La date fatidique de l’obligation scolaire est passée. L’honneur est sauf !
Un jeune peut aussi entrer en apprentissage, à 15 ans à condition qu’il est fait une 3e.

2. Par dérogation également, une note du ministère de l’Éducation Nationale du 30 mai 1997 adressée aux Recteurs offre aux jeunes âgés de 14 ans la possibilité d’entrer en apprentissage (avec autorisation de l’inspection académique) dès lors qu’ils auront atteint 15 ans au cours du second semestre de l’année de signature du contrat et achevé la classe de troisième.

Publicités

Une réponse "

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s