Alternance : ma modeste contribution au débat

Par défaut

Si je suis totalement, et vous l’aurez compris en lisant ce blog, convaincu de l’intérêt de la formation par alternance, en ces temps de débat sur ce sujet par la représentation nationale, il me semble qu’il faut se poser au moins 5 questions de base si nous voulons durablement installer ce type de formation en France :

1. Que faut-il faire pour que la formation par alternance, système éducatif différencié par rapport au système classique, puisse être non marginalisée dans notre pays et puisse être considérée à sa juste valeur ?

2. Comment faire prendre du recul à un jeune inscrit dans une formation par alternance pour lui permettre d’analyser son environnement et se projeter dans l’avenir ?

3. Comment associer dans les formations par alternance, la formation générale, la formation professionnelle, l’ouverture culturelle, en un mot, avoir une approche globale de l’éducation des individus qui dépasse la seule transmission des savoirs ?

4. Comment faire pour permettre de mieux associer durant un cycle de formation par alternance des temps sous des statuts différents, en fonction des métiers, des diplômes, des jeunes, des opportunités… : scolaire et sous contrat de travail ?

5. Comment mettre en oeuvre une réelle didactique de l’alternance, initier des recherches sur la pédagogie de l’alternance, assurer une solide formation aux formateurs qui interviennent dans les formations par alternance ?

Publicités

Une réponse "

  1. Réponse à Question 1 :
    – Former et professionnaliser les enseignants agissant dans des cycles de formation alternée : enjeux de l’alternance, points forts et difficultés de l’alternance, caractéristiques de la formation en alternance, pour une didactique et une pédagogie spécifique, quels partenariats avec les milieux professionnels ?
    – S’inscrire dans une revalorisation réelle des emplois et des métiers.
    – Implication forte des professions (et donc des OPCA) dans la sensibilisation et le développement de la fonction tutorale dans les entreprises (et lieux de travail au sens large), dans l’accompagnement des jeunes en formation, et dans l’aide à la conclusion de partenariats locaux avec les centres de formation.

    Réponse à question 2:
    Les méthodes, démarches et techniques existent; de nombreuses expérimentations et analyses sont disponibles; il suffit de se documenter et de lire !
    (le livre « la formation en alternance, Repères sur des actions de formation alternée et clés pour l’action, ainsi que le CD joint en sont un bon exemple disponible chez l’Harmattan). Citons :
    – l’analyse des situations de travail
    – la préparation des périodes en milieux professionnels
    – le travail sur les représentations
    – le travail sur les mécanismes d’apprentissage

    Réponse à question 5 :
    – Créer des laboratoires locaux ou/et régionaux sur la formation en alternance (certains existent déjà)
    – Favoriser la conclusion de contrats Qualité alternance et les accompagner par des Groupes Régionaux d’Appui Pédagogique (ceci existait vers les années 80-90 avec succès)
    – Inscrire un cycle spécifique sur la formation en alternance dans le cadre de la formation initiale des enseignants, formateurs et futurs responsables de formation…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s