Pas seulement des moyens mais également un supplément d’âme !

Par défaut

Jean Lardin, président de l’Union professionnelle artisanale (UPA), lors de la célébration du quarantième anniversaire de l’ANI formation, à la maison de la chimie à Paris, le mardi 7 décembre a déclaré :

« Nous savons quels sont les ingrédients pour que l’apprentissage fonctionne. Mais en ce moment il stagne, et le contrat de professionnalisation baisse. Car il ne suffit pas d’avoir les moyens pour que cela marche, il faut qu’il y ait aussi un supplément d’âme, les entreprises doivent éprouver un intérêt manifeste pour transférer leur savoir faire  ».

Quel supplément d’âme apporte l’alternance ? La question mérite d’être posée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s